About

image003
A Hemelrijk expo energeia paris 2019

A Hemelrijk energeia expo Paris 2019Energéïa, Topographie de l’art, Paris

Merci Claude Ollive

L’arbre en lumière

Ai-je mis mon filtre Infra-Rouge depuis tant de temps pour que je sois dans une perception d’un clair-obscur, d’un outre-noir, d’une obscurité qui m’entraîne dans l’incompréhension de notre monde ?

A l’aube du Siècle des Lumières où la raison devint plus forte que nos chemins de croyance, l’homme abandonna sa foi en l’incroyable, en l’inaudible, en l’invisible, en l’inexplicable…

Cependant, au défi de la mort, Galilée affirma « et pourtant elle tourne », bien d’autres au défi de la loi de la jungle proposèrent la voie de la coopération ou encore bien avant « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». fallait-il y croire à l’âme, cette perception si ténue, si sensible, si abstraite, si…

Résumer notre univers à une formule la plus géniale qui soit, la plus synthétique, la plus simple : E=Mc2, n’a pas tranquillisé un Einstein ou cet autre qui nous disait que tout est vibration.

Faut-il encore être branché, connecté pour que notre corps, nos sens vibrent, s’émeuvent, s’époustouflent de cet inconnu enfin révélé : concept des fractales balayant du plus infime nanométrique à l’immensité cosmique, du « rien ne se perd, rien ne se crée mais tout se transforme », loi de l’évolution, conscience de notre petitesse humaine face à l’inattendu, le déroutant, l’improbable.

Comment une symphonie peut-elle organiser le réseau cristallin de la neige, comment la palette de nos couleurs peut-elle émerveiller nos yeux face aux tournesols de Vincent Van Gogh, comment quelques mots assemblés peuvent-ils nous embarquer sur le bateau ivre d’Arthur Rimbaud, comment l’écoute du silence, si silencieux, nous révèle-t-il les mille et mille sources du chant d’Amour ?

Au delà du visible des fréquences nous révélant l’arc en ciel et son enchantement, l’Infra Rouge proche nous offre la neige de la vie, la luxuriance lumineuse, l’éblouissement si éclatant que cette lumière blanche dont nous parlent celles et ceux qui ont presque franchi les limites de la vie.

Avec Pascal, je fais le pari de « Cet Invisible » qui se révèle dans sa bonté, dans la Beauté.

Claude Ollive Conques le 22 Août 2019